Julien Gelas

Julien Gelas est un auteur, compositeur et metteur en scène, et sinologue français né en 1989 à Avignon.

Fils de Gerard Gelas, fondateur du Theatre du Chêne Noir et pionnier du festival Off d'Avignon, il grandit dans l'univers du théâtre, et cotoie durant son enfance de nombreux artistes de talent, Daniel Mesguish, Alice Belaidi, Christophe Aleveque, Patrick Timsit, Christian Vander, Jacques Frantz, Denis Lavant et d'autres...

 

Il commence le piano au Conservatoire National d'Avignon, par un apprentissage classique jusqu'à sa majorité.

 

Très jeune il s'adonne à la pratique de l'écriture et écrit un recueil de nouvelles dont les intrigues se passent toute en Chine, intitulé "Printemps de Chine". Passioné par la culture chinoise, il commence à étudier le chinois à l'âge de 18 ans et poursuit ses études universitaires de chinois jusqu'au doctorat à l'Institut National des Langues Civilisations Orientales de Paris. Il se spécialise dans l'étude de la philosophie chinoise antique et de la littérature chinoise moderne, soutenant une thèse sur "Le silence taoïste: propos silencieux et enseignements sans paroles dans le Laozi et le Zhuangzi".

En 2013 il réalise la traduction du chinois au français de La Fuite, pièce de théâtre du prix Nobel de littérature Gao Xingjian publiée aux éditions Lansman, mise en scène au théâtre de Charrenton par Andréa Brusque et jouée au festival d'Avignon 2014. Il réalise des compostions au piano pour la pièce.

 

Parrallèlement à son docorat de chinois, il effectue des études de Littérature Supérieure (hypokhâgne), et poursuit son cursus universitaire par un Master de philosophie à l'université Aix-Marseille.

Désireux d'approndir le dialogue entre les cultures, il poursuit son analyse de la Chine pour mieux comprendre l'Occident, et de l'Occident pour mieux comprendre ce que Michel Foucault appellait "l'impensé" des cultures. Il réalise la mise en scène et la musique au piano de "Fleur de côton", comédie dramtique chinoise écrite par Fan Bing jouée à Shanghai en 2013.

 

Il continue tout au long de son cursus universitaire, la pratique de l'écriture, et réalise son premier roman "La promesse du retour", histoire narrant la fin de vie de l'auteur japonais Yukio Mishima et abordant les transformations de la société japonaise d'après-guerre.

Il collabore à de nombreuses reprises mise en scène du Théâtre du Chêne Noir, Radio mon amour (2007), Xi Xiangji L'histoire de la chambre de l'Ouest (2010), et Le Tartuffe Nouveau ( 2014).

Il écrit sa première pièce de théâtre "Station Liberté" en 2013. Traduite en chinois par Ning Chunyan, la pièce est jouée en Mai 2015 au célèbre théâtre Penghao de Pékin, et fait partie de la programmation du festival Croisement (festival de la culture française en Chine), au côté de Denis Lavant et Denis Podalydès.

 

Il réalise les compostions au piano pour le film chinois "L'instant san retour" "无法回去的时光 "de Liu Gang.

 

En 2016, il entame une série de concert et joue 16 de ses compositions piano en Chine. Il vit actuellement entre la France et la Chine.